LifeStyle

Mon Parcours Scolaire

Bonsoir mes petites Folies !

J’espère que vous allez bien ! J’avais envie de partager avec vous mon parcours scolaire, pour clôturer se premier mois d’école ! Vous allez voir il n’est pas fameux, et en même temps ça montre que quand j’ai un objectif en tête je le tiens coute que coute.

C’est très difficile pour moi de partager tout ça avec vous, j’ai beaucoup hésité avant de publier vraiment cet article… Il a faillit passer à la trappe plus d’une fois, mais je pense qu’il est temps pour moi d’en parler et de me libérer un peu de tout ça.

Je suis rentrée à l’école en septembre 1995, j’ai eu des années de maternelle et de primaire extraordinaire. Que ce soit les professeurs ou les classes en général, j’ai eu énormément de chance. Niveau professeur je suis tombé que sur des personnes extraordinaires, vraiment, j’en garde que des bons souvenirs. Puis, mes parents, avec d’autres parents d’élèves s’occupaient des kermesses de l’école qui n’étaient pas du tout comme les autres…. Très loins d’être comme les autres même. Si vous voulez je vous raconterais.

J’ai quitté mon école en 2003 (je suis resté dans la même école de la maternelle au primaire). Je suis du coup rentré au collège la même année. Le collège a été une expérience très difficile pour moi. J’étais dans une classe d’Italien BIS et beaucoup d’élèves très intelligents y étaient regroupés. Pour ma part, j’étais plus souvent au milieu du classement, voir en bas, mais le bas de cette classe n’était pas le même bas que l’on pouvait retrouver dans d’autres classes. Ce qui ne m’empêchait pas d’être une élève très calme et très à l’écoute en cours.

J’ai commencé à déclencher une espèce de phobie scolaire. Je m’en suis rendu compte en grandissant. J’avais peur d’aller à l’école, j’avais peur de me retrouver là-bas, je n’aimais pas y être, j’avais toujours la boule au ventre. Puis je ne me suis jamais senti bien dans ma classe, même si pour la plupart je les connaissais depuis très longtemps, je ne me sentais pas à ma place. Mais à ce moment là, cette peur me déclenchait des vraies maladies.

Au delà de tout ces soucis, j’ai toujours aimé étudier. J’ai toujours aimé apprendre de nouvelle chose. Puis mes résultats n’étaient pas si mauvais. Même si à cette époque là je ne voyais pas du tout ça comme ça, au contraire. Mais j’ai réussi à tenir le coup jusqu’à mon passage au lycée en 2008.

Au lycée, il y a eu aussi des passages très compliqués. J’ai continué les absences et même si mes résultats n’étaient pas si mauvais que ça en seconde, on m’a fait redoubler. Maintenant, en y repensant je me dit que c’était une bonne chose, déjà parce que j’ai rencontré cette année là des personnes extraordinaires, puis parce que grâce à ce redoublement j’ai pu passer en première S. Chose qui ne me paraissait absolument pas possible.

Ma première ne s’est pas super bien passé, je n’aimais pas certains de mes profs, toujours mes problèmes de phobie, même si un peu moins présent. Avec mes parents on a décidé que je passerais quand même en terminale l’année suivante.

Mais j’ai eu pas mal de lacune, pas mal d’absence, peu d’envie aussi, même si j’avais moins peur, j’étais plus à l’aise et dans la classe on avait quand même une bonne ambiance. Puis… J’avoue, on était pas trop impliqué dans les cours… Surtout en Math, on passait plus de temps à rire qu’à faire des exercices. Du coup, vous vous en doutez j’ai redoublé ma terminale.

Mais je ne regrette pas du tout, deux amies étaient dans le même cas que moi et on est resté soudé. Cette année là, on a tout fait pour s’accrocher et pour l’avoir notre BAC, même si ça nous a pas empêcher de profiter de la vie quand même. Au final, on a eu notre BAC cette année là, en 2012 !

Ensuite j’ai décidé d’aller à la FAC de lettres, dans la section Psycho. Les deux premières années on été un pure plaisir ! Des cours super, une super ambiance de travail. Même si les conditions de travail n’était absolument pas là ! La première année de super rencontre. Mais la troisième année… Pas mal de problème personnel on fait que je ne l’ai pas eu. Malheureusement, je ne l’ai pas eu l’année d’après non plus. Mais je n’ai jamais rien lâché parce que je la voulais ma licence ! Je l’ai obtenu finalement en 2017.

J’ai tenté de commencer le master, mais l’organisation de la FAC commençait à trop peser sur moi alors j’ai décidé d’arrêter.

Après une année de réflexion, j’ai décidé de reprendre mes études et depuis le début du mois je me suis lancé dans un BTS Diététique par correspondance avec le CNED.

Comme vous le voyez je n’ai pas un super parcours scolaire. Mais je n’ai jamais rien lâché pour atteindre mes objectifs ! Peu importe le nombre d’année qu’on prend à faire les choses, au final le principal est de l’obtenir !

Voilà tout pour ce petit article mes Folies, j’espère que ça vous aura plu !

Je vous embrasse et je vous dit à mercredi pour un nouvel article !

XOXO <3

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail

2 commentaires

  • Valérie BARBETTI

    Et bien je ne savais pas que ton parcours scolaire eut été si difficile…désolé mais l’essentiel reste ta combativité et ton envie de poursuivre un objectif, continue mais avec plaisir. Je considère qu’il ne faut jamais se forcer à poursuivre une voie, un travail qui ne nous convient pas au fond de nous, dans la mesure du possible.
    Bisous ma grande
    Tu as trouvé une façon de t’exprimer et te libérer avec ton blog c’est déjà çà….

    • LesFoliesDeJenny

      Ça a été difficile, mais heureusement il y a eu des bons moments quand même =) Oui, j’ai toujours tout fait pour atteindre mes objectifs et c’est bien une chose qui ne changera pas. Je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Oui, j’ai trouvé mon exutoire =)
      Des bisous

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *